Cécile ENTREMONT

S'engager et méditer en temps de crise. Dépasser l’impuissance et préparer l’avenir.

S engager et mediter en temps de crise

Riche de ses quarante années de consultations comme psychologue, Cécile Entremont a pu mesurer l'impact de la crise actuelle sur les comportements individuels et collectifs (familiaux notamment). Elle constate beaucoup de désespérance et de fatalisme. Ainsi qu'une forme de déni de réalité, qui consiste à ne pas voir la gravité des crises économique et écologique qui mettent en péril la planète et l'humanité. Face à cela, elle propose de faire un certain « deuil de l'avenir » pour mieux s'ancrer dans notre réalité, extérieure (le monde, l'Autre) et intérieure (soi), et se mettre en mouvement. Elle propose des pistes d'actions qui passent, entre autres, par l'attention aux autres et à la nature, l'ancrage local, la vie associative et le développement personnel.

Récensions

La vie : 6 décembre 2016, Étienne Séguier

Psychothérapeute, Cécile Entremont est régulièrement confrontée au déni avec les personnes qu'etle accompagne. Dans cet ouvrage, elle avance l'idée que nous subirions aussi une forme de déni collectif. Elle le définit comme le refus de « la réalité de la menace planétaire de l'effondrement de notre civilisation » et « la capacité que nous avons à refuser de percevoir cette réalité et à la conscientiser ». Dans son cabinet, en Bourgogne, etle sent monter depuis une décennie une tension au-delà de l'inquiétude du Iendemain », L'expression d'un mal-être d'humain désaccordé, au niveau des liens sociaux, familiaux, coupé des grands récits mythiques et religieux sur la nature et la cullure. Pour faire face à cette situation, l'auteure invite à entreprendre un travaiI de deuil dans lequel la pratique de la méditation tient une place essentielle. Elle cite notamment les propositions de Matthieu Ricard pour cultiver l'altruisme. ll s'agit ainsi de sortir de la sidération et de réapprendre à penser autrement et à agir collectivement. Un précieux ouvrage pour s'extirper du climat de peur ambiant et retrouver « la vie en abondance » dont il est question dans Les Évangiles.

La Croix : 9 décembre 2016, Antoine Peillon

Psychothérapeute et accompagnatrice spirituelle, Cécile Entremont propose des chemins pour guérir du sentiment d’impuissance qui envahit les personnes en ces temps de troubles.

Le sous-titre de ce petit livre d’une belle densité est un encouragement sincère : « Dépasser l’impuissance, préparer l’avenir ». Il aurait pu être, de façon plus biblique : « Sur la terre comme au ciel »… Car, Cécile Entremont, psychothérapeute et docteure en théologie, qui pratique l’accompagnement spirituel à La Chapelle-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire), y témoigne de quarante années de « consultations », où la sortie du fossé (« résilience », dit-on, aujourd’hui) est presque à chaque fois au rendez-vous.

Durant tout ce temps, cette femme de pensée et d’action a mesuré la gravité de l’impact des crises contemporaines (économiques, sociales, culturelles…) sur les comportements individuels, familiaux et collectifs. Elle a écouté les expressions « du désespoir, du fatalisme et du déni de réalité », lequel consiste aussi à « ne pas voir la gravité du contexte économique, social et écologique ».

Réveil des sensations

Pour autant, Cécile Entremont sait proposer les chemins de sortie des ténèbres : écouter et prendre soin de son corps, tout d’abord, mais aussi de son esprit. Par le réveil des sensations, le silence, la méditation et la création artistique, certes. Mais encore par une ouverture spirituelle qui est de l’ordre de la joie et de l’amour du prochain.

Car c’est par ce mouvement intérieur – presque une conversion – que peut se développer un engagement éthique au service du monde : éducation, protection des autres et de la nature, vie associative locale et même engagements civiques, à la condition qu’ils soient collaboratifs et conviviaux, fraternels pour tout dire.

L’encyclique Laudato si’ du pape François fait bien sûr partie des grandes références de Cécile Entremont. Mais il y en a beaucoup d’autres, toutes pertinentes, grâce auxquelles elle nous persuade que la cause du « bien commun » est la meilleure voie à suivre pour le salut personnel.

Le journal de Saône-et-Loire : 29 décembre 2016, Marie Protet

Cécile Entremont, psychologue clinicienne résidant à La Chapelle-Saint-Sauveur, vient de sortir un nouveau livre : S’engager et méditer en temps de crise. Un ouvrage qui alarme sur l’avenir de la planète et donne quelques clés pour mieux appréhender l’avenir.

    Pourquoi avoir écrit ce livre ?

« Jusqu’à maintenant, j’avais surtout écrit des choses universitaires. Dans le cadre de mes consultations, j’ai été frappée par le ressenti de mes patients qui sont angoissés par ce futur qui s’annonce sombre et la perte de repères, notamment chez les jeunes. Je me suis dit, pourquoi pas écrire sur tout cela ? C’est un livre qui s’adresse à tout le monde. »

    S’agit-il d’un livre pessimiste ?

« C’est un ouvrage positif, même si en préambule, je fais part des constats des scientifiques sur les dangers qui pèsent sur la planète. Et les conclusions sont alarmantes, que ce soit sur les migrations climatiques, l’écart entre les riches et les pauvres, l’économie qui fonctionne uniquement pour les financiers, l’individualisme, la surconsommation, etc. Pour expliquer tout cela, je me base sur de nombreuses études et déjà dans les années 1970, certains tiraient la sonnette d’alarme et prévoyaient ce qui arrive aujourd’hui. »

    Quelles sont vos solutions ?

« Je pense qu’il faut faire le deuil de cette société tournée uniquement vers le progrès et le toujours plus et changer cette représentation que nous avons de la croissance. Il ne faut pas attendre que le monde se transforme mais nous transformer nous-mêmes. Cela passe par l’engagement citoyen à travers du bénévolat dans des associations par exemple, agir avec les autres et remettre le lien social au cœur de sa vie. Je pense qu’il est également important de se relier à soi-même, à son corps et à la nature. »

    Et pour les enfants ?

« Je termine par un chapitre sur l’éducation. Comment rendre les enfants résilients ? En insistant sur le sens de l’amitié. »

http://www.lejsl.com/edition-bresse/2016/12/29/face-a-la-crise-il-faut-agir-avec-les-autres

Témoins.com : 20 janvier 2017, Jean Hassenforder

Un livre de Cécile Entremont pour vivre et agir pendant la transition vers une civilisation écologique.

Psychologue clinicienne, psychothérapeute et formatrice, Cécile Entremont vient de publier un livre : « S’engager et méditer en temps de crise. Dépasser l’impuissance et préparer l’avenir » (1). Cécile s’est décidé à écrire ce livre dans la conscience de la dimension écologique de la crise que nous vivons. Face aux difficultés de vie qui se manifestent aujourd’hui, elle vient apporter son expérience de psychothérapeute pour une meilleure capacité de faire face au stress environnant. Cécile Entremont nous dit ainsi son intention : « Un grand bouleversement de la civilisation mondiale se prépare. Le pressentir autour de soi dans le malaise ambiant. Il faut le courage de la regarder en face, les yeux grands ouvert. Soixante cinq ans de vie et quarante deux ans d’exercice professionnel dans le champ des relations humaines constituent un socle d’expériences à partir duquel on peut s’autoriser à penser ce qui se passe, à ce qui peut advenir, imaginer comment s’y préparer et aider les jeunes générations à s’y préparer. Des lectures documentées et des échanges variés viennent corriger ou valider les réflexions premières, en tout cas, les enrichir » (p 9).

Cécile Entremont nous a fait part de son parcours dans une interview sur le site de Témoins (2). Elle a également participé à la journée du 26 novembre 2017 sur le thème : « Parcours de foi aux marges des cadres institutionnels » (3). Nous entendons ici son point de vue sur l’évolution de la société et la manière dont elle envisage le développement d’une capacité personnelle permettant de résister aux agressions mentales et de pouvoir ainsi agir positivement face aux enjeux et aux défis de notre temps.

https://www.temoins.com/sengager-mediter-temps-de-crise/

Magazine Essentiel

Émissions de radio

RCF, sur le rebord du monde, lundi 2 janvier à 13h30. Béatrice Soltner. Durée de l'émission : 25 min.

Les dérèglements du monde ont de quoi nous terrifier! En réaction, selon Cécile Entremont, on est dans le déni. Où trouver le courage de faire face au réel? Elle répond à Béatrice Soltner.

Radio Bresse

Podcast de l’émission à télécharger ici : http://www.radiobresse.com/toutes-les-emissions/

Vidéos

 

Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?